Marchand et Meffre les photographes urbains

Ces deux « explorateurs urbains » traquent les espaces abandonnés dans les aires industrielles ou dans les parcs des châteaux, réactualisant une « esthétique de la ruine » autrefois chère aux architectes.

Yves Marchand et Romain Meffre sont deux jeunes photographes formés à l’école de l’urbex ou exploration urbaine et parcourent le monde depuis plus de dix ans à la recherche de bâtiments industriels désaffectés.

La galerie Polka a proposé une sélection de leurs imposants clichés, pour dévoiler ces « châteaux en ruine » trouvés aux quatre coins du monde. Les formes géométriques des tours des centrales électriques ou les structures métalliques des halls d’usines, permettent à Meffre et Marchand de travailler la perspective et offrent un rendu spectaculaire. La magie de ces vestiges opère aussi lorsque la nature reprend ses droits dans les lieux abandonnés. Le vert éclatant des jeunes pousses se mêle aux tons de gris et de rouille.

Au final, le résultat est saisissant :  le duo français saisit toute la splendeur et la puissance de ces édifices en déshérence.

« Les ruines sont les symboles et les vestiges de nos sociétés et leurs changements, des morceaux d’histoire en suspension. … L’état de ruine est une situation transitoire qui survient à un moment donné, le résultat fugitif des changements d’ère et de la chute des empires. Cette fragilité, ce temps fuyant à toute vitesse, nous amènent à les regarder une toute dernière fois: entre effroi et fascination, nous questionnant sur la permanence des choses. La photographie nous est apparue comme un modeste moyen de garder une trace de cet état éphémère. » (Marchand-Meffre)

Label Industrie vous recommande leur site Internet pour les suivre (expositions à Amsterdam à la Fontana Galerie au mois de juin et actuellement à Frankfort jusqu’au 30 mai…) mais aussi leur recueil photographique, véritable documentaire sur la gloire disparue (bien qu’en renaissance) d’une ville emblème de l’Amérique : Les ruines de Detroit (2010)