Haute montagne et haute couture

Une filature classée « Entreprise du patrimoine vivant » et est installée en Savoie depuis 1817.

Crédit : josephmelin.com

Arpin, est une filature classée « Entreprise du patrimoine vivant » et est installée en Savoie depuis près de 200 ans. Jacques Arpin, 8e du nom, éventre toujours les ballots de laine descendus des alpages. Il ne prendra aux éleveurs locaux que la meilleure, comme c’est le cas depuis 1817.

La filature est un lieu exceptionnel dans cette vallée industrielle. Quand il faut 4 jours à n’importe quelle usine pour concevoir un tissu il faut 2 mois à Arpin, mais le résultat est à la hauteur. Tout est confectionné à la main et la moitié des machines sont classées au patrimoine national français. Elles sont de véritables objets d’art et sont entretenues par des mains expertes et passionnées.

L’explorateur Paul-Emile Victor était fan du drap Bonneval (du nom d’un colporteur), tissu high tech idéal pour vêtir les pionniers. Aujourd’hui Arpin est le textile des architectes d’intérieur  comme Wilmotte, Putman…et se retrouve au cœur des  hôtels de luxe, de Gstaad à Courchevel. En 2004, la filature a été transformée en éco-musée : Arpin fait partie des meubles de la Savoie, la filature ne s’est pas arrêtée depuis sa création.

Il n’y a pas un seul détergent à la filature tout est 100% naturel ; savon noir, eau de source et laine locale. C’est sans doute la raison pour laquelle Castelbajac ou Ralph Lauren lui font fabriquer des textiles sur mesure. Quand la Haute montagne est synonyme de haute couture !

Consultez La belle adresse

[adinserter block=”1″]