Vestiges d’usine à Montreuil (93)

Label-Industrie

 

Label-Industrie

Label-Industrie

Label-Industrie, en sortant du métro Robespierre à Montreuil (L9), a découvert au numéro 142 de la rue de Paris, une vieille carcasse d’usine !
C’est l’emplacement de l’ancienne plâtrière qui transformait le gypse extrait de la carrière Morel en plâtre. Seule subsistent aujourd’hui cette structure métallique et sa cheminée. Cet ensemble se trouvait au sein d’un site beaucoup plus important sur lequel était implanté vers 1900 : des fours pour déshydrater le gypse et le transformer en plâtre, 4 moulins pour broyer le plâtre, une bluterie pour le tamiser. La plâtrière était reliée à la carrière toute proche par une voie ferrée métrique.

Une briqueterie complétait le complexe, elle permettait la transformation des marnes extraites de la carrière en briques et poteries de cheminée. Celle-ci était équipée de 2 malaxeurs et d’une tailleuse de briques.

Tout près se trouve l’emplacement de l’ancienne usine de céramique de la société des poupées Jumeau, construite en 1882. Celle-ci fabriquait des poupées en utilisant divers matériaux, parmi lesquels la porcelaine, provenant de la cuisson du kaolin, permettait la réalisation des têtes et des mains (le plastique n’existait pas).

La proximité des carrières et donc le savoir-faire des chaufourniers qui transformaient le gypse en plâtre, sont, sans doute, à l’origine du développement industriel de Montreuil dans le domaine, entre autres, des arts du feu : plâtre, briques, porcelaine, verrerie… Au début du 20e siècle, une dizaine d’ateliers de la commune, était spécialisée dans le travail de la porcelaine.